Pendant 1h30, il vous invitera à feuilleter un grand livre d’histoire et d’images, de l’époque gallo-romaine à la fin du 19ème siècle, en mettant en scène les pages les plus marquantes de l'Histoire, de son histoire. 12 tableaux retraceront les heures de joie et les heures de peine des manants, paysans, bourgeois, religieux, chatelains de Verneuil, grands écrivains, illustres personnages et rois de France. Chaque tableau est riche de scènes fortes et d'émotions intenses. Défileront alors les images du passé tout à la fois historiques, pittoresques et intimes, mêlant théâtre, musique, danse et poésie.

Le lieu du spectacle
Château de Verneuil
106, Grande Rue
78480 Verneuil sur Seine



Les dates des représentations

2 représentations : le vendredi 2 et le samedi 3 juin 2006
Ouverture des portes, animations d'avant spectacle : 20h00
Début du spectacle : 22h00
Places : 3 000 places assises



Les animations d’avant spectacle
Au cours d’une promenade nocturne dans le parc du château, venez découvrir ce lieu magique au rythme des musiques et des danses. De 20h00 à 21h30, des animations gratuites précèderont le spectacle et feront que la fête battra son plein. 6 tableaux vivants (danses, chants, jongleurs) guideront, à travers un circuit/promenade, les spectateurs à la découverte du château de Verneuil, et jusqu’à l’arrivée aux gradins.


L’équipe projet

Jean-Jacques Guérin
Réalisateur
Pierre-Claude Dessaignes
Délégué à la Culture
Catherine Szymanek
Conseillère municipale
Virginie Létoffé
Responsable
Sandy Chopin
Coordinatrice

Courriel : culture@ville-verneuil-sur-seine.fr
Tél. : 01.39.71.59.32

Le château
Le château de Verneuil offre un décor naturel à la mise en scène du spectacle, conçu spécialement pour mettre en valeur l'ensemble du site. Le château conserve, d'avant le XVIème siècle, ses caves, son colombier et ses communs voûtés.

En 1773, la gentilhommière de style renaissance fut baillée de façades à la mode du temps (fausses fenêtres, frontons, guirlandes).

Plusieurs des ses châtelains ont mérité de figurer dans l'histoire : Louis Aleaume (avocat qui fréquentait les poètes de la Pléiade), Jean-Jacques Olier (qui créa les 1ers séminaires et fonda les Sulpiciens), Madame de Senozan (sœur de Malesherbes), Hervé de Tocqueville, père d'Alexis (qui recevait Chateaubriand), Suzanne Le Peletier de Saint-Fargeau (que la Convention adopta pour fille), enfin, Mélanie, Princesse de Ligne, qui lotit son vaste domaine en 1925 et donna le coup d'envoi du développement de la ville.

Le château est inhabité depuis 15 ans lorsqu'il voit arriver, à la fin de l’été 1929, ses nouvelles propriétaires.
Ce sont des religieuses de la congrégation Notre-Dame, congrégation née en 1597. Les Sœurs fonderont l'école Notre-Dame des Oiseaux.

Le spectateur, installé au milieu de ce décor prestigieux et au centre de l'action scénique, bénéficie d'une vue panoramique au cœur de l'émotion.



Les tableaux
1er tableau
Et si Verneuil était conté à Mélanie de Ligne

2ème tableau
Quand Verneuil s’appelait Vernoialum

3ème tableau

Pour Saint-Martin, une église se construit

4ème tableau

François 1er voisin d’Etienne Aleaume

5ème tableau

Vive la vigne de René Dolu

6ème tableau

Le carrousel de Jean-Baptiste Olier

7ème tableau

Louis XV et la "presque reine" chez le marquis de Romé

8ème tableau

Malesherbes chez sa sœur la Comtesse de Sénozan

9ème tableau

Le château s’embrase

10ème tableau

Chateaubriand hébergé par Hervé de Tocqueville

11ème tableau

Et Musset donne des conseils

12ème tableau

L'impromptu de Verneuil

Le réalisateur
Funambule des mots, montreur d’images, sculpteur de lumière, autant d’appréciations que lui offrent celles et ceux qui parlent de lui. Jean-Jacques Guérin, pendant toute sa carrière, a mis en couleurs et en spectacle, la vie des villes, des villages de France et des grandes villes étrangères. Ecrire les textes, créer les scénarios, définir les moyens scéniques, animer les magiciens de l’ombre et de la lumière, tels sont en quelques mots l’illustration de ses réalisations. Du spectacle technique au spectacle vivant, des illuminations aux parcours/découvertes nocturnes, la nuit est sa confidente et sa complice. De la conception lumière à la mise en scène, on l’a retrouvé sur des sites aussi prestigieux qu’étonnants.

Ses principales réalisations
réalisation de sons et lumières : Chaville, Vélizy, Chantilly, Houdan, Le Vésinet, Mantes la Jolie
création de spectacles au château de Versailles : Fêtes de nuits, Grandes eaux musicales, Fêtes Vénitiennes, Le triomphe de Neptune
réalisation de cortèges historiques : Douai, Cambrai, Tourcoing, Lens
réalisation de spectacles historiques : à Berlin, devant la cathédrale de Reims, à Canberra pour le bicentenaire de l’indépendance de l’Australie.

Les acteurs et participants
C'est avec passion que les habitants de la ville seront les acteurs inégalables de cette fresque historique. Et si leur engagement est totalement bénévole, leur prestation de haute qualité, témoigne d'un grand professionnalisme. C'est sans doute une des raisons de la formidable énergie qui va se dégager de ce spectacle. Pour cela, 270 acteurs seront sur l’aire scénique (comédiens, figurants, musiciens et chanteurs, cavaliers, danseurs, jongleurs ou troubadours, cascadeurs) et 100 techniciens (son, lumière, habilleurs, coiffeurs, maquilleurs, accessoiristes, régisseurs). De nombreuses associations locales seront également de la fête : les compagnies théâtrales Andromède et Astyanax avec Bertrand Pascual, responsable des voix, Le Dragon bleu, Kris’ Danse, l’école municipale de musique et de danse, L’Atelier pour la confection des costumes, Patrick Larbre pour les enregistrements en studio des voix-off, l’équipe de Bénédicte Charpentier pour les décors, Le temps des Loisirs, Musiques en Val de Seine). Des courses folles, des jeux de scène qui s’accélèrent, des visages qui vont et viennent, des passionnés qui s’enthousiasment dans l’ombre et la lumière.

La technique
La sonorisation, les éclairages et la pyrotechnie, sont confiés à des professionnels. Avant le spectacle, l’équipe technique aura conçu et réalisé la bande son du spectacle et préparé la mise en place de tout le matériel d’éclairage et de sonorisation. Elle gèrera les commandes des consoles lumière et son dans la tour technique, montée derrière les gradins. Des projecteurs robotisés aux changeurs de couleurs et myriades d’artifices, autant d’effets et de moyens au service de la mise en scène.

Un spectacle pyrotechnique au cœur de l’histoire
Une dimension féerique va être apportée au spectacle historique par la magie du feu en s’intégrant parfaitement à la mise en scène. Une équipe d’artificiers assurera les effets pyrotechniques. Comme avec la lumière et la musique, la pyrotechnie avec ses jaillissements de paillettes argent, ses pluies d’étoiles scintillantes, va compléter admirablement l’histoire racontée au public. Déferlement de paillettes blanches crépitantes, envolées de comètes traçantes, bengales, chandelles romaines, volcans, jets, fontaines, embrasement multicolore, salves de bombes or et argent, le tout couronné par un grand bouquet final, voilà un aperçu de ce qui attend les spectateurs. Le tout en respectant les distances de sécurité indispensables.

Les accessoires et animaux
Des centaines d’accessoires, des véhicules hippomobiles (char romain, carrosses, calèches), loués chez les écuries Hardy, professionnels du cinéma et du théâtre, vont émerveiller les milliers de spectateurs.

Vingt chevaux et une meute de 30 chiens de chasse participeront au spectacle.

Depuis 1950, les écuries Hardy vivent au rythme du cinéma (participation à 600 films) et des spectacles, offrant un grand voyage à travers toutes les époques de l’histoire du cheval et des attelages.



Les costumes
Dans le cadre d'un spectacle historique, le costume est un élément capital d'animation, et participe à l'expression d'une époque, d'un lieu, d'un thème. 200 costumes ont été loués.

Sous la houlette de l’association l’Atelier, les autres pièces de costumes seront fabriqués par une équipe de couturières, nécessitant plusieurs kilomètres de fil, des mètres de tissus et des centaines d’heures de travail.

Magiciennes des aiguilles et de la coupe, les petites mains vont donner au spectacle la magie nécessaire au rêve.